Circuit – 24 H 24' 2CV

17/10/2009
Pas moins de 55 bolides ont pris le départ des 24H24' 2CV ce samedi, sur le coup de 16h30.
Et comme lors des qualifications, ce sont les Britanniques du Poms Racing, avec Philip Myatts,
David O'Keeffe, Peter Sparrow et Alex Graham, qui emmènent la meute, plongeant 
dans une nuit qui promet d'être longue et froide.

Si la 8 du Phoenix Racing Team, avec Santkin, Lugens, De Bonhome et Heckers, ont fait figure
de plus sérieux concurrents des Britons, avant de rétrograder au 4ème rang, relayés par les 
deux voitures de la famille Licops, la 1 de Léonard et Etienne Licops, associés à Stéphane Bertho, 
précédant la 37 de Julien Licops, Daniel Peiffer et Eric Clerbois.

Une équipe qui monte en puissance, et qui avait largement dominé l'édition 2008 du double 
tour d'horloge pour dodoches en folie, concept qui célèbre cette année son 25ème anniversaire.
Derrière les quatre leaders, un peloton d'outsiders pointe à plus de 3 tours après 4 heures de course.
Il comprend notamment la 65 de Thierry de Latre du Bosqueau, Bruno Vanmarsenille, Daniel Roustan
et Philippe Simon, la 5 de Furlotti, Rosy, Pecoraro, Brugmans et Verstraelen, la 29 de Robert Van Gysegem,
Serge Istas, Jacques Servais, Raphaël Beaufort et Yves Marchandise, ainsi que la 40 de Michel Honin, 
Antoine Orel, Pascal Gaban et Jean-Pierre van de Wauwer.

En Protos, le leadership du début de course est occupé par la 10 de Beckers, Mossay, Colruyt et Liard, 
qui pointe au 10ème rang du général. Bonne prestation de la Burton découvrable 
(châssis et moteur de Citroën 2CV) de Georges Biar, Steve Hooreman et Olivier Bry, 
engagée dans la catégorie Expérimentale.

Du côté des Améliorées, la 44 de Marie et Sophie Honin, Stéphane Boelens et Olivier Renaud pointent
au sommet du classement, en 24ème position générale.

Quant aux Classics, elles sont pour le moins vaillantes, avec la meilleure d'entre-elles, la 86 de Hufschmidt,
Falcone, Balthazard et De Kesel, en 37ème position au général. Parmi les équipages malchanceux du début 
de course, on pointe l'équipe VDW Abrahams, dont les bolides 67 et 167 ont accumulé les problèmes 
dès le début de course, avec notamment un moteur cassé pour José Close. 

Déception également pour la 7 de Henry, Rensonnet, Bolland et Poes, victime elle aussi 
d'un bris de moteur, tandis que la 17 de Ide, Lucas, De Valkeneer et de Roissart a perdu toute chance 
de s'imposer en Améliorées, en raison de plusieurs ennuis, dont un concernant le levier de boîte de vitesses...


(Vincent Franssen / Photos Jacques Letihon)